Mon parcours en bref

15326433 352184368493046 2409636227510013046 n

Komyo  Reiki Do

   光 明    靈氣  道

 à GUERANDE (44350)

Mahé Ros

professeur/shihan


Pratiquante de Reiki lignée Usui Shiki Ryoho depuis 1996 puis enseignante (1998), je découvre en 2006 le bouddhisme japonais Shingon au temple Komyo-in de Villeneuve-les-Genêts (89) et mes pas me dirigent vers le Reiki japonais. Je poursuis donc mon approfondissement la même année avec Patrice Gros qui m’initie au Shoden Usui Reiki Ryoho. Les circonstances et aléas de ma vie professionnelle ne me permettant pas de continuer la formation, c’est en 2015 que je décide de franchir le pas avec Pierre Vergeot qui m’initie aux degrés de la lignée du Komyo Reiki Do qui me manquent notamment au degré de professeur (Shihan en japonais).

Le Reiki n’est ni une croyance ni une religion.
Il n’implique pas non plus d’abandonner sa religion ou de devenir bouddhiste.

La pratique du Reiki est une technique énergétique de développement spirituel et d’élévation de la conscience qui mène à la lumière du plus profond de Soi, rien de plus.
Elle nous permet de garder une grande liberté et façonne notre discernement au fil des jours grâce à sa pratique.

Elle nous montre notre voie, nous oblige à faire les choix qui sont bons pour nous, nous bouscule dans nos schémas, nos convictions/certitudes, nous force à changer ou à prendre une autre direction pour mieux retrouver notre être profond. Elle nous fait aussi accepter parfois le désert dans lequel nous nous trouvons... et cela est parfois très long, il faut admettre cette lenteur et cette longueur qui sont bénéfiques vers une maturation empreinte d’équilibre. Il m’arrive très souvent de penser que le fait de pratiquer le Reiki au quotidien, chaque jour de mon existence est l’un des plus beaux cadeaux que m’a fait l’Univers. 

Tout cela bien entendu en douceur et surtout avec notre consentement, rien ne se fait sans.

Savoir «lire» notre vie est aussi un chemin...

Voici un texte de Nan Shan, maître de Chan (Chine) : 
" Parce qu'il a entendu tenir certains propos, parce qu'il a lu certaines choses,
le pratiquant... tend à se conformer par force à une notion erronée de la voie.
S'il a entendu dire que le moi est une illusion, s'il lit que les désirs sont haïssables,
il s'efforce alors de nier ses désirs, il s'efforce de se nier lui-même.
Il tombe alors dans l'ascétisme, dans le refoulement et la morbidité,
et par sublimation négative, dans la distillation du mal.
refusant de s'écouter lui-même, incapable de suivre le naturel,
il se conforme artificieusement à la loi d'une autorité,
qu'infantile, il s'est choisie. Par erreur, ce faisant,
il bafoue l'homme naturel, spontané, véritable."

Si vous avez besoin d'apprendre une technique pour vous
mettre sur la voie de votre propre réalité, apprenez à évoluer avec elle chaque jour
avec la patience de la sagesse. Elle vous révèlera au fil de votre
vie que vous êtes votre propre maître !

Mahé Ros マエ ロス
Gasshō, 
Kansha Shite  感謝して
(avec gratitude en japonais)

Date de dernière mise à jour : 07/03/2019